l'association
des acteurs de la supply chain en Rhône-Alpes

Visite de la plateforme logistique

de la Banque Alimentaire du Rhône

Les adhérents du Club Logistique Globale ont été accueillis le 24 mars 2011 sur la plateforme logistique de la Banque Alimentaire du Rhône située à Décines-Charpieu.

La Banque Alimentaire

Il y a 79 Banques Alimentaires en France, organisées en Fédération, selon un modèle né aux USA il y a 25 ans. Leur mission : collecter de la nourriture à partir de la récupération.
Les Banques Alimentaires françaises ont maintenu le principe de gratuité alors que les USA ont modifié leur modèle : ils collectent des dons avec lesquels ils achètent la nourriture.
La BA a pour mission de collecter gratuitement des produits alimentaires, de les trier et les stocker, puis de les répartir entre 120 différentes associations.

Les valeurs défendues par la B.A sont les suivantes :
• la gratuité des dons
• la lutte contre le gaspillage
• le bénévolat
• le mécénat
• le partage

L’objectif : Favoriser une alimentation de qualité, créatrice de lien pour les plus démunis.
120 Associations et CCAS aident 21600 personnes en distribuant 4 300 Tonnes de denrée alimentaires.

Les moyens :

- 80 personnes bénévoles, plus l’équivalent de 5 temps pleins salariés.
- un entrepôt de 2500 m² avec 1200 emplacements palettes
- 5 chambres froides positives de 300 m²
- 1 chambre froide négative de 60 m²

- les véhicules : 5 camions frigorifiques, financés par achat ; la flotte est renouvelée tous les cinq ans.

L’association n’établit pas de bilan mais a obligation de présenter un compte Emploi/Ressource.
Le budget annuel est de 500 000 € auquel l’Etat et les Collectivités locales participent à hauteur de 25% ; les Associations et les CCAS assurent une contribution de solidarité à hauteur de 60%, (les denrées sont achetées à 7 centimes d’Euro tous produits confondus).
Les 15% restants proviennent de dons, de remboursements de prêts etc.

Les donateurs sont de deux origines :
la GMS, qui bénéficie de ce système. Cela lui évite de mettre à la poubelle et de payer pour cela ; elle fait signer une attestation de don ce qui lui permet de défiscaliser.
• l’industrie alimentaire qui ne peut pas vendre à la GSM à moins de 12 jours de DLUO ; dans ce cas, cela donne du temps à la BA pour distribuer.

Il faut distinguer dans la collectes de ces denrées les produits secs (à durée de vie plus longue) et les produits frais (à durée de vie très courte) où une traçabilité est nécessaire pour prévenir les problèmes. Ex : pour la viande, circuit court, moins de 1 jour.
Les produits rentrent et sont immédiatement triés et mis en distribution. C’est un travail pénible et qui ne peut pas attendre. Il y a une collecte 5 jours par semaine.

L’entrepôt est géré par un responsable.
La BA subit l’approvisionnement en fonction des donateurs, elle ne le gère pas.
En surgelés, la BA utilise des entrepôts frigorifiques pour écrêter les grandes quantités reçues.

L’identification des marchandises est générique (50 références max pour la viande, 100 pour les produits secs).
Donc pas de gestion de stock à l’emplacement. Pas non plus de systèmes sophistiqués : on pèse, on identifie le donateur, on distribue ; à la sortie l’écart est de 1% !
Il n’y a pas de préparation de colis individuels. La BA a des quantités repères par association. Tout est pesé par nature de produit et l’association qui vient chercher la marchandise signe un bon de sortie.
La Fédération projette néanmoins de mettre en place une gestion informatique plus professionnelle des entrepôts.

Le département du Rhône est riche en industries alimentaires. La BA privilégie dans la mesure du possible l’équilibre alimentaire. Compte tenu de la situation économique, les demandes ont augmenté de 20% mais la BA a réussi à suivre dans ses collectes.

La situation évolue vers plus de difficultés : certains donateurs mettent la BA en concurrence, ils gèrent de mieux en mieux leurs approvisionnements, ils font des rabais sur les produits frais à moins de 3 jours etc..

Mais la BA du Rhône fait face et maintient ses objectifs. Les bénévoles attirés par cette action envers les plus démunis peuvent se présenter directement auprès de son président, Patrick de la TULLAYE, que nous remercions vivement de nous avoir reçus.

C.A.
Club Logistique Globale - www.clubloglob.org - contact@clubloglob.org